Auber Riv’Âges
25 mai 2017
Un candidat qui suscite l’intérêt des médias
28 mai 2017
 

Soirée de lancement de campagne

Merci à tous pour votre participation.
Ma force c'est vous.
Le combat continue avec vous.

 

 

Mesdames, Messieurs,
Aujourd’hui 23 mai, date mémorable et symbolique : Je n’ai pu me rendre à la commémoration de l’abolition de l’esclavage, et j’ai une pensée pour tous mes amis qui sont ce soir place de la République.
Je vous remercie d’être présent ce soir pour cette soirée de lancement de ma campagne des législatives 2017. Cela me donne chaud au cœur et la force de me battre pour vous.
J’ai le plaisir vous présenter ma suppléante qui m’accompagne dans ce combat difficile Mireille Bencherif.


Je suis un fils d’Aubervilliers, un homme de combat, un citoyen proche de vous qui veut conserver ses valeurs de gauche. Vous vivez comme moi en Seine-Saint- Denis et vous savez comme moi qu’ici rien ne nous ait apporté sur un plateau.
Je rejette l’injustice et les discriminations.
Je n’accepterai jamais qu’un enfant qui grandit ici ait moins de moyens pour s’épanouir que s’il vivait dans l’Ouest de Paris. Ou à Annecy. Partout dans nos quartiers, il y a des pépites qui n’attendent qu’à se révéler.
Je sais que l’on demande trop aux classes moyennes et pas assez aux riches de ce monde.
Je sais l’impact de vos revenus modestes sur votre vie quotidienne.
Je sais le poids du chômage, pour ceux qui le subissent.
Je ne me résigne pas face aux difficultés constantes d’accès aux soins, à un logement décent, à une place en crèche…
Comme vous, je n’ai pas accepté la réforme de la loi travail passée en force avec le 49.3.
J’ai été sidéré par le projet de déchéance de nationalité qui n’a heureusement pas été mis en œuvre.
J’ai été déçu que la promesse de vote des étrangers n’ait même pas fait l’objet d’un débat national, alors que c’était une promesse de mon ancien parti depuis des années.
C’est face à cet immobilisme que j’ai décidé de m’engager pour un vrai renouvellement à gauche.
Moi, fils d’ouvrier, je veux être à votre service pour défendre haut et fort les besoins de votre vie quotidienne, croiser le fer quand l’intérêt de Nos 2 villes est en jeu.


En m’élisant député, de votre circonscription vous aurez à l’assemblée un véritable représentant qui défendra vos aspirations légitimes d’une meilleure qualité de vie et d’une égalité véritable.
I) Déjà je vous garantis ce que j’ai toujours fait et que je continuerai de faire :
Une vraie proximité : ouvrir des permanences décentralisées sur vos quartiers dès le début du mandat pour vous écouter au quotidien sur le terrain et assurer le suivi de vos demandes.
Oui, c’est nécessaire : je rencontre tous les jours des gens avec des petites retraites, des jeunes sans emploi, des pères et des mères de famille soucieux de l’avenir de leurs enfants, des étrangers sans droit de vote aux élections locales alors qu’ils vivent ici, travaillent, paient leurs impôts, consomment et font tourner l’économie du pays.
2) Ensuite, je vous garantis que je ferai barrage à toutes les lois qui iront à l’encontre de vos intérêts; je soutiendrai uniquement ce qui vous apportera une réelle plus-value. Pas la réforme du code du travail par ordonnance ; pas l’augmentation de La CSG sur les retraites !
3) Enfin, je vous garantis que ma démarche sera participative ; je sais ! Vous attendez beaucoup de vos élus et vous avez raison ! Mais moi je souhaite aussi vous associer à ma démarche de proximité et au travail parlementaire. Je créerai un comité citoyen qui se réunira chaque mois pour gérer la réserve parlementaire et construire avec vous les lois qui vous concernent.
Aimé Césaire, mon père symbolique a dit « Un petit pas fait ensemble vaut mieux qu’un grand bond solitaire ».
Aujourd’hui, c’est un grand bond que nous sommes en passe de réaliser ensemble !
Aidez-moi à imposer un vrai renouvellement des pratiques politiques !
Car la France c’est nous, car ma force c’est Vous ! Donnez-moi la légitimité pour agir et vous défendre.

 
 

Vidéo du discours ci-dessous

 
 
DSCN3646hover_camp
 
 

Galerie